Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Edito

 

 

Chers amis de Sainte Anne d’Auray

 

         L’année 2014 aura été marquée par un grand 26 juillet célébrant le centenaire de la déclaration du Pape Pie X déclarant « Sainte Anne, Patronne de la Bretagne. »

 

         Cette année a été aussi le centenaire de la déclaration de la «  grande » guerre de 1914-1918 et le mémorial, érigé à la mémoire des 240.000 bretons morts à la guerre ou des suites de la guerre, nous rappelle ce conflit.

 

         L’année 2015 a été celui du 200ème anniversaire de l’ouverture du petit séminaire par les pères Jésuites appelés par monseigneur de Bausset-Roquefort. Aucun grand rassemblement n’est prévu mais tous sont invités à la prière d’une manière particulière pour les vocations tout au long de l’année qui se terminera par un colloque en octobre. Le sanctuaire et le petit séminaire ont une histoire commune pendant un siècle et demi. Nombre de Prêtres diocésains et de missionnaires ont été formés dans ce séminaire et ont œuvré pour annoncer Jésus-Christ, dans le diocèse de Vannes ou ailleurs.

 

         L’adoration perpétuelle s’est donnée pour but la prière pour les familles et les vocations et chaque jeudi paroissiens et pèlerins sont invités à une adoration commune dans la basilique. Puisse notre prière redoubler  de ferveur, d’action de grâce et de supplication à Jésus-Christ par l’intermédiaire de Sainte Anne Mère de Marie.

 

 

         Joé ha leuiné d’en oll dud.

 

Monsieur l’Abbé André Guillevic

Recteur du Sanctuaire de Sainte Anne d’Auray

 

 

 

 

 

Bienvenue à  Sainte-Anne d'Auray, premier lieu de pélerinage breton, où Sainte Anne, la grand-mère de Jésus, apparut à un laboureur, Yvon Nicolazic, et lui dit en  breton : "Me zo Anna mamm Mari". «Je suis la mère de Marie".

 

C’était le 25 Juillet 1624, veille de la fête de Sainte Anne. Le 7 mars suivant, suite à l’appel de Sainte Anne, Yvon Nicolazic découvre dans son champ du Bocenno une statue de Sainte Anne venant d’une vieille chapelle tombée en ruine. C’était le signe authentifiant la vérité des apparitions.

 

Dès le lendemain, les pèlerins sont venus en foule dans ce lieu appelé à l’époque « Keranna », c'est-à-dire : le village d’Anne, preuve que Sainte Anne était honorée en ce lieu avant les apparitions comme l’indiquent les pierres de l’ancienne chapelle au milieu desquelles fut découverte la statue.

 

A presque 400 ans d’existence, le pèlerinage garde toute sa vitalité en voulant rester fidèle au message du ciel donné ici et en répondant aux appels, aux demandes, aux exigences et aux besoins des pèlerins d’aujourd’hui.

 

Parmi les millions de pèlerins venus ici depuis 1625, le plus célèbre est le Bienheureux Jean-Paul II, pèlerin de Sainte-Anne d’Auray le 20 septembre 1996. Il a actualisé le message devant les 160.000 pèlerins venus le rencontrer ici lors de la messe et a donné un message d’encouragement aux jeunes familles rassemblées l’après-midi dans le parc du mémorial.

 

Sainte-Anne d’Auray est un lieu de rassemblement, de ressourcement, d’espérance, de réconfort.

 

Bienvenue à tous à Sainte-Anne d’Auray.

 

Monsieur l’Abbé André Guillevic

Recteur du Sanctuaire de Sainte Anne d’Auray

 

©2011-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Tweeter | Facebook | Plan du site | contact | Mentions légales