Shrine of Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homelies

Sorry, this page is not available in English, it is displayed in the default language


Dimanche 28 octobre 2018 – 30e Dimanche Ordinaire - B

11le-pere-Gwenael_Mauray_recteur-de-la-basilique-sainte-anne_3900114_267x330p.jpg

Bartimée, dis-moi ton secret. Tu étais là, aveugle, assis au bord du chemin, mendiant un peu de vie aux passants qui te regardaient à peine. Et puis, Il est passé. Cela a été plus fort que toi, tu as crié. Pour une foi, ce n’était pas pour demander quelques euros… C’était pour demander la Vie : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! ». Toi l’aveugle, l’exclu, au bord du chemin de la vie, en un cri tu as dit ta foi, et tu nous as montré le Chemin : « Va, ta foi t’a sauvé ! » t’a-t-Il dit. Ainsi, toi, l’aveugle de naissance, tu as reconnu l’Unique, et tu l’as suivi.

Frères et sœurs, je suis de plus en plus interrogatif sur l’attitude qui tend à se généraliser de nos contemporains, une attitude d’ailleurs contradictoire : d’une part les fondamentalismes et les intégrismes en tous genres qui s’affirment de plus en plus, parfois de façon violente, et d’autre part les croyances qui accueillent tout, et parfois n’importe quoi, dans une sorte de grande foire des dogmes, aussi divers que variés, dans un grand mélange. Nous rencontrons ces déviances dans l’Islam, mais aussi dans le Christianisme… Pensons à certains courants évangélistes ou intégristes ! On appelait cela, autrefois, le syncrétisme. La foi chrétienne nous invite, quant à elle, à un recentrage très précis. La première lecture de ce dimanche, le livre de Jérémie, nous appelle à reconnaître en Dieu, notre Libérateur, notre Sauveur, source de joie. Le psaume 125 chante cette libération du peuple des croyants. La lettre aux Hébreux proclame l’unique Grand Prêtre de la Nouvelle Alliance, le Christ lui-même. Quant à Bartimée, il nous montre le chemin à suivre, la seule Lumière qui peut éclairer notre route, l’Unique. C’est bien de ce recentrage dont il s’agit. Dans un monde au relativisme dogmatique, nous sommes invités à faire profession de foi au Christ Jésus, une foi en ce Dieu personnel de Jésus Christ. 

Frères et sœurs, croyons nous à Jésus de Nazareth, Christ ressuscité, notre Dieu, notre libérateur et notre sauveur ? C’est là le cœur de notre foi. « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » nous dit Jésus (Jn 14,5). « Vous tous en effet, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ » ajoute Paul dans la lettre aux Galates (3, 27). Alors que nous allons rompre le Pain de Vie, n’est-ce pas pour nous aujourd’hui l’occasion, en cette Eucharistie, de renouveler notre foi et notre attachement au Christ Jésus, en sa Pâque. Nous avons la grâce de pouvoir accéder au sacrement de la Pâque de Jésus. Comme Bartimée, levons-nous, reprenons le Chemin, suivons Celui qui est notre Lumière… Le Concile Vatican II, dans Lumen Gentium, nous le dit de façon remarquable : « L’ensemble de ceux qui regardent avec la foi vers Jésus auteur du salut, principe d’unité et de paix, Dieu les a appelés, il en a fait l’Eglise, pour qu’elle soit, aux yeux de tous et de chacun, le sacrement visible du Salut… » (LG § 9, p 27).

P. Gwenaël Maurey


Display the whole heading

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2019 Azimut Communication - Website design & Interactive kiosks
Tweeter | Facebook | Site map | contact | Legal information