Shrine of Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homelies

Sorry, this page is not available in English, it is displayed in the default language


Dimanche 30 décembre 2018 – La Sainte Famille

13le-pere-Gwenael_Mauray_recteur-de-la-basilique-sainte-anne_3900114_267x330p.jpg

L’Église fête aujourd’hui la famille de Jésus, la sainte famille. Entrons dans le mystère de cette fête. Réjouissons-nous de ce que l’Église tout entière prie aujourd’hui pour les parents, pour les enfants, pour toutes les familles, quelle que soit la composition, la forme de celles-ci. (Et c’est vrai qu’aujourd’hui nous avons de l’imagination…). Réjouissons-nous de ce que le Seigneur Jésus élargisse son cercle familial à tous ceux qui écoutent sa Parole et la mettent en pratique, ne se laissant arrêter ni par les liens du sang ni par le regard que la société peut jeter sur telle ou telle réalité familiale. Je trouve très juste que dans le spectacle de « la crèche vivante », on ait intégré des éléments de la vie de Ste Anne. Même si les évangiles n’en parlent pas, il est évident que Ste Anne a eu une place éminente dans les premiers pas de la Ste Famille. On ne peut donc célébrer, ici à Ste Anne, la Ste Famille sans y adjoindre Anne et Joachim. Et comment ne pas évoquer le message de St Jean Paul II, ici même, le 20 septembre 1996 sur la famille ? Le pape s’était alors adressé spécialement aux jeunes familles. Je le cite :

« ‘Vous êtes le sel de la terre… La lumière du monde’… /…/ Aujourd’hui, le Christ vous adresse ce message à vous, jeunes familles ici rassemblées /…/ Certes la famille, en France, traverse de multiples difficultés qui parfois la fragilise… » Et Jean Paul II d’évoquer les difficultés économiques, le chômage, les problèmes de logement, le travail des femmes, les questions d’éducation morale et humaine des jeunes, la remise en cause de l’indissolubilité du mariage et le respect de la vie. Dans ce contexte, il rappelle l’importance, pour les chrétiens mariés, d’être du sel et de la lumière pour le monde de ce temps. Dans leur couple ils participent à la croissance humaine et spirituelle du conjoint. Cette vie conjugale passe aussi par l’expérience du pardon. Jean Paul II précise même que les relations sexuelles dans le couple sont signe et expression de communion. Les parents ont alors  un rôle fondamental dans l’éducation de leurs enfants en lien avec d’autres lieux de formation comme l’école et les mouvements. De plus, précise le pape, de nombreux couples participent activement à la vie de l’Eglise. Il n’en oublie pas pour autant les couples en désir d’enfants, ainsi que ceux qui sont séparés ou divorcés qui « peuvent et même doivent, comme baptisés, participer à la vie de l’Eglise ». Le pape François n’a pas d’autre discours en soulignant que toute famille est appelée à grandir en sainteté. Chacun de ses membres est invité, selon les mots de la lettre de St Jean à « nous aimer les uns les autres ». Ce n’est pas toujours facile. Il importe cependant de ne pas se décourager, de persister dans l’amour, car c’est lui qui rend parfaite l’unité familiale. Chrétiens, nous croyons aux valeurs de la famille, soyons-en des témoins infatigables. Notre société a besoin de familles qui vivent ces valeurs chrétiennes, même si nos familles ne sont pas parfaites. Dans notre prière de ce jour, prions pour nos familles. Je soupçonne notre société d’y être bien plus attachée que cela n’y paraît. Et que notre communauté soit un peu à cette image, d’une certaine manière une famille où chacun se sente bien. 

P. Gwenaël Maurey


Display the whole heading

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2019 Azimut Communication - Website design & Interactive kiosks
Tweeter | Facebook | Site map | contact | Legal information