Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homélies

21ème Dimanche Ordinaire « C » - 21 Août 2016

« Parole du Seigneur, je viens rassembler les hommes de toute nation et de toute langue. De toutes les nations, les messagers ramèneront tous vos frères. »

Le but ultime du plan de Dieu est donc de rassembler tous les hommes.

 

A ce moment-là, à la question posée à Jésus : « N’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? », on pourrait alors s’attendre à la réponse : « Tout le monde. ».

Mais elle peut même nous sembler dure : « Beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas. »

Pour entrer, pour « chercher à entrer », dit Jésus, il y a une condition, il faut dès aujourd’hui accueillir la parole de Dieu et la mettre en application et par des efforts : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. ».

 

Le salut nous est donné, mais nous devons l’accueillir et en vivre. Le Seigneur veut avoir besoin de l’engagement de notre libre volonté.

Nous pourrons lui dire avec les mots de l’Evangile : « Seigneur, nous avons mangé et bu en ta présence, nous sommes venus chaque Dimanche à la messe, nous t’avons prié. »

Il répondra : « Je ne sais pas qui vous êtes, éloignez-vous de moi vous qui faites le mal. »

 

Réponse terrible, ces mots sont, comme toujours dans l’Evangile, des appels à une conversion permanente, à une mise en application, dans chaque détail de notre vie, ce que nous proclamons et vivons ici.

Nous en connaissons la difficulté.

Nous voulons le vrai bonheur, nous demandons à Dieu, le bonheur, nous voulons le salut, la vie éternelle avec le Christ et tous les saint, mais prenons-nous les moyens que le Seigneur nous donne.

Ecoutons le Seigneur par la bouche du prophète Isaïe : « Le Seigneur, le Dieu saint d’Israël, avait parlé ainsi : Vous serez sauvés par la conversion et le calme, dans la tranquillité, dans la confiance sera votre force; mais vous n’avez pas accepté ! »

 

Alors frères et sœurs, posons-nous tous une question : Ma foi est-elle vraiment le moteur de ma vie, ce qui l’oriente, la remplit, la guide, l’illumine à chaque instant ou est-elle seulement un vernis ?

 

L’amour de Dieu est exigeant, terriblement exigeant et c’est normal. Un amour parfait, infini comme le sien demande une réponse à la même hauteur et nous en sommes loin.

Alors, se convertir encore et toujours, ne jamais se contenter de ce que nous sommes, de ce que nous faisons. L’amour de Dieu ne serait pas vrai si, comme tout amour authentique, il n’était pas exigeant à l’infini en même temps qu’infiniment miséricordieux.

 

Vous les parents, vous voulez le bonheur de vos enfants, parce que vous les aimez et pour cela vous savez être exigeants avec eux.

Vous les corrigez pour leur bien. « Ne néglige pas les leçons du Seigneur. » dit l’épître aux Hébreux. « Quand le Seigneur aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons. Il corrige tous ceux qu’il reconnaît comme ses fils »

 

Alors, même si les paroles du Seigneur nous semblent dures, mystérieuses, rendons lui grâce pour l’exigence de son amour, car cette exigence est la marque de son authentique vérité.


Afficher toute la rubrique

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Tweeter | Facebook | Plan du site | contact | Mentions légales