Shrine of Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homelies

Sorry, this page is not available in English, it is displayed in the default language


Dimanche 2 juin 2019 - Homélie du Père FRANCKLIN

Messe des jeunes

Chers frères et soeurs,

Nous allons dans 10 jours célébrer la fête de la Pentecôte qui est la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres. C’est cet Esprit Saint que nous avons reçu le jour de notre baptême, de notre confirmation. C’est encore lui qui est à l’oeuvre dans l’Eglise. Je nous invite à être toujours en covoiturage avec l’Esprit Saint car il est un bon conducteur qui conduit bien et nous mènera à bon port. Jeudi dernier, nous avons célébré l’ascension du Seigneur c’est Jésus qui est élevé au ciel. Par la naissance du Christ, Dieu est entré dans l’histoire de l’homme mais par son ascension vers le Père, notre humanité est entrée dans l’histoire de Dieu d’une manière particulière puisque le Christ vrai homme est auprès du Père. Le Christ a vécu au milieu d’un peuple, d’une famille, il annoncé la bonne nouvelle. Il a appelé des disciples à être à sa suite.

Les disciples ont fait l’expérience du Christ et maintenant, ils sont devenus des apôtres c'est-à-dire des envoyés qui vont annoncer la Bonne Nouvelle au monde entier. Nous aussi nous avons la mission d’annoncer la parole de Dieu que nous avons reçue. Nous ne sommes pas obligés de partir loin pour annoncer le Christ mais déjà là où nous sommes, avec les personnes qui nous sont proches.

Que tous soient Un. Voilà la prière de Jésus pour nous aujourd’hui. Si je demande à quelqu’un de compter le nombre de personne dans cette église, il ne va sûrement pas me dire « il y a une personne ici. Quand nous avons appris à compter, je pense qu’on était mieux que ça. Et pourtant, Jésus prie pour que tous nous soyons un. Cette ne consiste pas à être programmé

comme des robots en voulant tout faire pareil, penser de la même manière, s’habiller pareil mais non cette unité consiste à considérer la richesse de nos différences. L’unité chers frères et soeurs, c’est l’un des plus beaux témoignages du chrétien. Cette unité tient sa source dans l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ. « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples ». Le plus beau témoignage ne consiste pas seulement à dire ni à faire mais être. St François de Sales a une très belle expression, il dit ceci : « ne parle pas de Dieu à celui qui ne te le demande pas. Mais vis de façon à ce que tôt

ou tard il te le demande ». Vous l’avez entendu dans l’Evangile Jésus qui dit « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi ». Vous imaginez qu’il y a deux mille ans, Jésus a prié pour moi, il a prié pour toi, oui pour nous tous. Car nous faisons de ceux qui croient grâce à la parole des apôtres.

Jésus a prié pour nous, il a prié pour l’Eglise que nous sommes.

Ce qui constitue un grand poison dans notre monde, c’est la division. Beaucoup de communautés, de groupes sociaux, de pays ne peuvent pas faire de grands progrès parce que même si certains essaient de construire, il y a un autre groupe qui essaie de briser. Tel est l’un des grands drames de l’humanité. Comme chrétiens, le monde attend beaucoup de nous. Si

beaucoup de nos chrétiens sont scandalisés par certaines actions de certains chrétiens c’est parce qu’ils reconnaissent que nous sommes témoins de quelqu’un qui nous invite à être signe de l’unité pour le monde. Nous sommes tous des disciples. Être disciple n’est pas un CDD

c’est un CDI, un contrat à durée infinie (plutôt qu’indéterminée).

Cela demande de perdurer dans le temps. Pour cela, la fidélité à Dieu dans la prière, dans l’amour fraternel, dans la promotion de la dignité humaine est indispensable.

Etre témoin du Christ c’est avoir le même regard que lui. je vous invite à regarder Etienne, le premier martyr. Il est tellement enraciné dans le Christ, il arrive à donner le pardon à ses bourreaux. Tandis qu’il était en train d’être lapidé, il implore le pardon du Seigneur « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » vous vous rappelez peut-être cette parole du Christ en croix « père, pardonne-leur ». en tes mains, disait Jésus je remets mon esprit et

c’est cette même parole que reprend Etienne « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »

Chers enfants, jeunes, adultes et vous tous membres de cette assemblée, dans la l’exhortation apostolique que le pape a écrite aux jeunes, il dit : « il vit le Christ, c’est lui notre espérance ».

N’ayons pas peur de mettre le Christ au centre de notre vie lui qui nous invite à aimer en vérité pour vivre dans l’unité. Jésus pose à chacun de nous cette question : veux-tu faire ta vie avec moi ? Veux-tu t’engager sur le chemin de l’amour ? Veux-tu t’engager avec moi sur le chemin de l’unité ? En tout cas, le Seigneur compte sur chacun de nous. Il nous fait confiance.

Il attend que nous répondions à son appel, que nous accomplissions la mission qu’il confie à chacun de nous. N’oublions pas que notre appel c’est d’être des saints.

 

                                               Père Francklin Gracia (dimanche 2 juin 2019)


Display the whole heading

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2019 Azimut Communication - Website design & Interactive kiosks
Tweeter | Facebook | Site map | contact | Legal information