Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homélies

Homélie 1er Dimanche de l'Avent - 30 Novembre 2014

« Je suis arrivé à Paris dans les années 1964-1965. C’était une période de grande effervescence et de grande liberté intellectuelle. J’ai découvert d’autres cultures, d’autres manières de penser, de croire. Ce fut effectivement un choc pour moi qui venais d’un horizon culturel où l’existence de Dieu était presque de l’ordre de l’évidence. J’ai découvert que des hommes et des femmes choisissaient de se passer de toute référence à Dieu, pour qui la foi était inutile et qui, comble de stupéfaction pour moi, semblaient parfaitement libres et heureux dans leur athéisme. J’ai été profondément troublé de voir que Dieu était totalement absent de la vie, des références culturelles de certains occidentaux. » Ainsi s’exprimait le curé de Nazareth.

 

Oui, chez nous, Dieu semble être de plus en plus le grand absent. L’on s’habitue à juger sans lui. On vit bien sans lui ! Pourquoi s’encombrer d’un Dieu qui ne nous apporte rien et d’une religion qui est une somme d’interdits ! Voilà ce que pensent certains qui en même temps espèrent qu’un jour la science pourra répondre à toutes nos questions et même pourquoi pas vaincre la mort !

 

Regardons les choses de plus près : à côté des progrès extraordinaires de la science et de la technique, le monde est plein d’injustice, de guerres, de situations indignes de l’homme. Abandons, drames, attentats, persécution, perturbent et ensanglantent notre monde. L’homme est souvent un loup pour l’homme.

 

Regardons au fond de notre cœur : que de rancœur, de rancune, de haine même peut-être, de désir de vengeance, de domination, de division, de mise de côté de ceux qui ne pensent pas comme nous, désir de rejet de toute contrainte. Nos relations sont faussées parce qu’elles marquées par le mépris, l’indifférence ou l’exclusion, la soif de la domination ou de la possession.

 

Les hommes prennent de plus en plus conscience de leur autonomie et de leur pouvoir, mais aussi bien souvent de leur solitude. L’on n’a jamais vu autant de gens perdus, abandonnés, peureux, anxieux. L’humanité se glorifie à juste titres de ses progrès scientifiques, mais les hommes sont toujours capables des pires horreurs, de réduire les enfants en esclavage, de tuer les innocents. L’homme a-t-il toujours figure humaine ?

 

Au milieu de tout cela, un cri, un mot d’espérance : « Veillez, le Seigneur vient. »

Il ne s’agit pas d’entendre un cri annonçant un jugement terrible d’un Dieu tyran qui viendrait nous demander des comptes. Non : « Veillez, votre salut est proche. »

 

Avec la naissance du Fils de Dieu, commence un monde nouveau, celui où tout va devenir possible, même le pardon des pires offenses et l’espérance d’une joie éternelle. Le Christ vient donner à l’homme sa vraie dimension qui est de devenir enfant de Dieu. Seul celui qui est la vie peut donner l’espérance que la mort est naissance à une autre vie : « C’est lui, écrit saint Paul, qui vous fera tenir fidèlement jusqu’au bout. »

 

Que sera cette année liturgique qui commence ? Ce que nous en ferons. Au milieu d’un monde  de peurs et d’inquiétudes, je vous invite à la confiance, à la fidélité à la foi de votre baptême. L’année 2015 sera celle du 200ème anniversaire de l’ouverture du petit séminaire de sainte Anne d’Auray. Je vous invite à la prière pour les vocations. Priez chaque jour pour les prêtres et pour qu’il y ait des prêtres. Priez pour que les jeunes qui sont appelés répondent généreusement. Je vous invite particulièrement chaque Jeudi soir à la messe et à la prière d’adoration qui suit, pour les vocations. Je rêve que pour cette prière, chaque Jeudi soir, la basilique soit pleine. Venez à la messe chaque jour si vous le pouvez, allez recevoir le sacrement du pardon. Le royaume de Dieu ne grandira que si nous nous ressourçons à ces sacrements que le Seigneur nous offre.

 

Viens, Seigneur, nous t’attendons. Prends pitié de ton peuple, viens.


Afficher toute la rubrique

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Tweeter | Facebook | Plan du site | contact | Mentions légales