Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray

diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Homélies

Homélie de Mgr D'Ornellas

Mgr D'Ornellas
Mgr D'Ornellas

Dimanche 26 juillet 2009.

Messe pontificale.


Mes amis,


« Heureux vos yeux parce qu’ils voient

et vos oreilles parce qu’elles entendent. » 

(Matthieu 13, 16) 


Réécoutons jusqu’au fond de notre cœur cette parole du Seigneur Jésus alors qu’il regarde ses disciples et leur dit : «  Heureux êtes-vous. Bienheureux êtes-vous parce que vos yeux voient ! » Jésus nous explique : « bien des prophètes et des justes ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu ».


Aujourd’hui, nous recevons cette Béatitude du Seigneur qui, comme toutes les Béatitudes, est une promesse. Le mot « heureux » pourrait se traduire de façon plus précise par cette expression : « Allez, faites un pas. Dans ce pas que vous faites vers votre avenir, vous trouverez la joie. » « Heureux », c'est-à-dire : « avancez, ne regardez pas derrière. Avancez parce que vos yeux voient. Avancez dans la joie parce que vos oreilles entendent. »


Nous nous souvenons des Béatitudes que le Seigneur Jésus prononce : « Heureux vous les pauvres ; heureux vous les doux ; heureux vous les affamés et assoiffés de justice ; heureux vous les miséricordieux ; heureux vous les cœurs purs ; heureux vous les artisans de paix ». Si Jésus donne cette promesse de joie aux pauvres, aux doux, aux miséricordieux, aux affamés de justice, aux cœurs purs, aux artisans de paix, c’est parce qu’ils ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Ils voient ! Ils entendent ! Mais que voient-ils ? Et qu’entendent-ils ?


Précisément, ils voient et ils entendent ce que les prophètes ont annoncé et ont désiré voir, ce que les justes ont cherché de tout leur cœur, de toute leur âme et de toute leur force. Or, voici ce que les prophètes – eux qui ont reçu la révélation de Dieu – ont annoncé : le Messie ! Voici ce que les hommes et les femmes de l’humanité cherchent de toute la droiture de leur cœur : la vérité et la vie. Le voici devant nous : c’est Jésus ! Comme dit l’Écriture, il est « le plus beau des enfants des hommes. » (Psaume 45, 3)


Jésus, le Fils de Dieu, né de Marie, s’est présenté ici comme une lumière, une lumière très pure. Une lumière qui a éclairé de sa clarté dans la nuit. Une lumière qui a environné sainte Anne. Une lumière qui, tel un flambeau, a guidé celui et tous les pèlerins qui, avec lui et après lui, venaient ici. Car sainte Anne nous accueille ici non pas pour elle-même mais pour la lumière qu’est le Seigneur Jésus. La lumière qui brille dans nos cœurs. La lumière que nous cherchons. La lumière qui nous a été annoncée.


(suite à télécharger)


Document à télécharger : [doc] Homélie de Mgr D'Ornellas - Achevêque de Rennes - 26/07/09 (32,50 ko)

Afficher toute la rubrique

enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Digg partager sur Delicious partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!
©2011-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Tweeter | Facebook | Plan du site | contact | Mentions légales